La version de votre navigateur est obsolète. Nous vous recommandons vivement d'actualiser votre navigateur vers la dernière version.

Nos services :

En route vers un bonheur pérenne...

 

Envie d'enchanter votre vie ?

De plaisir 100% nature ?

De vous évader ?

D'alléger votre esprit

D'apprendre à vous détendre ? À lâcher-prise ? À souffler ? À faire le vide ?

De renouer le contact avec vous-même ?

De mieux vous connaître ?

De mieux habiter votre corps ?

De vous sentir bien dans votre peau ?

De vous ouvrir aux autres ?

De trouver votre voix ?...

D'ouvrir une nouvelle voie ?

Cultivez votre jardin intérieur !


 

" Si les yeux sont le miroir de l'âme, la voix est son chemin... "

  
 
Le bien-être se construit...Le bien-être se construit...
Le bonheur est une route...Le bonheur est une route...Ce qu'il y a d'étonnant lorsqu'on initie un travail sur sa voix, c'est que la découverte et la prise de conscience de ses possibilités réelles (souvent insoupçonnées), permet — au-delà même du dépassement des limites singulières dans lesquelles on s'était peu à peu enfermé (inconsciemment, sans ni le savoir, ni le vouloir, et sous l'effet conjugué de la méconnaissance et du stress pour essentiel, puis d'une lente installation de mauvais réflexes) — ce travail permet de trouver en soi une voie d'épanouissement proprement inouïe à laquelle, jamais jusqu'alors, vous n'aviez donné la parole...
 
 
Dans la mesure où cet apprentissage est sous-tendu par une exploration de son corps, et que le résultat de cette exploration est de mieux en comprendre, de l'intérieur, le fonctionnement respiratoire, vibratoire, expressif, expansif — apprendre à utiliser sa voix a des effets immédiatement perceptibles en chacun, sur son rapport intime à sa corporéité et à l'"habitation" de son corps. Des éléments vont rapidement bouger en vous (ils sont d'ailleurs visibles de l'extérieur) : ancrage, posture équilibrée, respiration basse, ouverture thoracique, détente du haut du corps,... et au final, c'est tout un nouvel équilibre qui va pouvoir se déployer
 
 
 
Si le simple fait de chanter est en soi un acte libérateur (qui, de plus, permet sur le moment la libération des hormones du bonheur, l'endorphine), il est aussi la source d'un bien-être durable et du déploiement intérieur d'une sensation de quiétude et de présence à son corps, pleine et épanouie, qui jaillit à l'extérieur comme un rayonnement de joie et de sérénité. 
Outre le plaisir vocal et/ou musical immédiat, apprendre à connaître sa voix et la laisser trouver son chemin à l'intérieur de soi, vont permettre à chacun une dé-couverte personnelle globale : physique, psychologique, sociale, artistique, et même spirituelle pour certains.
(Re)-Trouver un flux vocal souple, sûr et maîtrisé, dans un corps à la fois détendu et tonifié, influe directement sur l'état psychique d'un individu et facilite son aptitude à se détendre, se décontracter, à prendre du recul et à lâcher-prise. Non seulement, l'on soigne son corps en le délestant durablement de ses tensions, mais on libère l'esprit, en faisant sauter nombre de ses barrières émotionnelles, complexes, peurs, blocages, impossibles, interdits... Trouver SA voix, ce n'est pas apprendre à utiliser des techniques extérieures qui vont faire de nous Céline Dion, Ella Fitzgerald, Placido Domingo ou Freddy Mercury. C'est tout au contraire se relier à soi-même et laisser sortir de notre substance subjective la voix inimitable et sans réplique qui est toute entière notre empreinte, a la couleur de notre psyché et la vibration de notre corps qui lui donne forme. C'est donc aussi apprendre à mieux se connaître et à s'accepter tel que l'on est¯— ne plus lutter contre sa nature mais en accompagner souplement le mécanisme naturel. 
 
Tel est le sens de cette -couverte qui, fondamentalement, est un dévoilement, une libération, un déverrouillage, une extraction, un élan, une (re-)conquête, une prise de conscience, une ouverture, un feu d'artificeun envol !... À terme, c'est une toute nouvelle sensation intérieure qui va se mettre en place, nouée dans un mieux-être corporel et un regain d’estime de soi, de confiance en son potentiel, mais également dans une ouverture aux autres.
Dé-couvrir SA voix (c'est à dire : cesser de cacher sa voix pour la mettre à nue, l'exposer au grand jour, la laisser parler...) ; sentir de l’intérieur la vie de son mouvement ; oser se débarrasser des limites particulières qui entravent pour chacun son pouvoir naturel d’affirmation de soi ; parvenir à se libérer de ses mauvais réflexes vocaux et corporels ; se réapproprier, en l’habitant totalement, le bien-être de sa corporéité ; librement consentir à se dévoiler personnellement et émotionnellement en dépassant ses habitudes, ses peurs, sa réserve, son mal-être, son manque d’assurance, son stress, sa crainte du jugement ou sa propre autocritique (souvent réductrice, parfois destructrice) — toute cette Odyssée intérieure va peu à peu donner au jeune orateur ou chanteur l'opportunité d’ouvrir devant lui un espace de spontanéité et de libre expression beaucoup plus large que le champ d'expansion et de réalisation de soi dans lequel il s'était inscrit jusqu'alors, et lui donner une clé. Celle pour se délivrer librement des chaînes dont il s'était lui-même paré, se défaire de ses poids, éliminer ses artifices, et oser enfin être LUItout simplement, sans fard, sans triche, sans truc, en confiance et au naturel...
 
En libérant SA VOIX, c'est le canal d'expression de sa nature propre que l'on forge ; c'est soi-même que l'on révèle et qu'on laisse émerger ; c'est sa nature véritable qu'on ose enfin sortir, manifester et incarner. Et au final, on prend conscience que ce n'est que lorsqu'on commence à s'ouvrir tout à fait à son être intérieur et qu'on se laisse être soi-même, que, tout naturellement et dans une même lancée, l'on s'ouvre aussi réellement aux autres.
La thérapie vocale, en réveillant et révélant une palette de soi et de ses facultés de communication (dont on n’avait souvent aucune idée, ou dont on ne savait pas par quel bout l’attraper, ni comment l’explorer...)en favorisant une extériorisation de soi assumée, consciente, apaisée, et en libérant la capacité d'exprimer ses sentiments et sa sensibilité en toute transparence — a ce pouvoir d'ouvrir une voie d'accès facilitée à l'autre. C'est l'ultime cadeau de cette introspection bienheureuse, que de tendre un pont entre soi et l'autre... Couloir émotionnel, la voix qui vibre et s'élance vers autrui, envoie vers l'extérieur les sentiments intérieurs qui circulent en chacun de nous. En émettant un simple son, on est ainsi capable de transmettre à l'autre quelque chose de soi d'extrêmement personnel, mais également de pénétrer le siège émotionnel de l'autre en s’adressant directement à son être sensible. Ainsi, que ce soit via le chant ou via la parole, notre voix "touche" son auditoire et “toucher” quelqu’un avec sa voix, c’est l’atteindre en plein cœur. 
 

En contrepartie, il est patent que “toucher“ à la voix d’une personne, c’est accéder à quelque chose de profondément lié à l’intime de son être et de sa structure. Et c'est d'ailleurs un élément que le coach vocal se devra de toujours garder à l'esprit avec ses élèves :

  • D’une part, en s’adaptant à son élève, càd. aux caractéristiques spécifiques de sa voix et aux besoins particuliers que cette unicité implique (lesquels excèdent toujours la pure systématicité de l’apprentissage théorique d´une technique uniformisante) ; 
  • et de l’autre, en dédramatisant le travail, et en ne faisant pas plus «cas» que ça de l’ego des participants... 

Aussi, s’agira-t-il parfois de rappeler aux stagiaires que, même si chaque voix est unique, et même si la voix est une pure sensibilité, leur voix n’est pas intégralement « eux », mais un instrument à l’intérieur d’eux capable de rendre expressive leur sensibilité et d´exhaler leur personnalité. L'objet du coaching vocal n’est JAMAIS de mettre en question leur personnalité (et pas davantage leur personnalité vocale), mais d’apprendre (enfin !...) à appréhender leur appareil vocal pour donner sens et forme à leur intériorité. 

Le tout, en gardant toujours à l’esprit, qu’apprendre à utiliser sa voix, et plus particulièrement à chanter, exige, comme n'importe quel apprentissage, un minimum de sérieux et de discipline, de suivi dans l’entraînement, et qu’il faudra faire preuve d'un peu patience, mais encore d’indulgence envers soi-même, avant d'obtenir tous les résultats escomptés !... 

Certes, c’est un peu frustrant, mais toute « naturelle » que soit notre voix, la « trouver » ne se fait pas en un claquement de doigt ! 

 

 

 

BIEN DANS MA VOIX : 

 

 

Les ateliers « Bien dans ma voix » peuvent  tout aussi bien s’adresser à :

  • des apprentis chanteurs (mais plus particulièrement tournés vers les notions de plaisir et de bien-être),
  • des personnes soucieuses de bien utiliser leur voix parlée (santé vocale / prise de parole en public),
  • ou même à des personnes souhaitant se développer personnellement et travailler leur confiance en soi, améliorer leur lâcher-prise, leur gestion du stress, leur maîtrise de leur émotionnel, ou encore augmenter leur capacité de concentration.

Quelles que soient leurs motivations premières (problèmes de santé vocale récurrents ; mauvaise diction ; stress communicatif ou trac paralysant ; besoin de détente, de mieux-être ou de s'octroyer une petite parenthèse et "un temps pour soi" ; volonté de sortir de soi, de dépasser sa timidité face à un public ; ou tout simplement, envie de chanter et de goûter au plaisir de l'art lyrique et/ou polyphonique dans quelque style que ce soit...), leur point commun pourrait être la curiosité et le désir de se découvrir et de “trouver leur voie”.

 

→Par la découverte de sa voix chantée et le biais d’exercices vocaux (chantés ou parlés), d’improvisations, de mimesd'exercices corporels d´assouplissement ou de détente, de mises en situations, de jeux de rôles, de chant énergétique ou méditatif... le processus de «prise de conscience» que l’on va initier dans cet atelier va progressivement s’apparenter à un voyage intérieur vers soi, puis à une authentique reconquête de sa singularité. Si notre voix est bel et bien l'une des pièces maîtresses du puzzle de notre personnalité ~ qu'elle en est un reflet, une empreinte, voire une signature, mais tout autant un accès, une voie, un chemin... — le désir de trouver SA voix n'est-il pas, de fait, pour chacun d'entre nous, une curiosité des plus légitimes et une épopée des plus essentielles  ?...

 

 

 Contenu des Ateliers  :   B I E N   D A N S    M A    V O I X   

 

De la joie de braver ses peurs en visant seulement le plaisir :

Tentez de nouvelles expériences ! Et si vous êtes de ceux qui en rêvent depuis des années sans parvenir à faire le premier pas ou à vous accorder cette petite « folie », osez enfin chanter ! Pas pour être le meilleur, pas pour passer à la télé, pas pour devenir une star, pas pour épater la galerie – POUR VOUS ! Pour le plaisir ! 

... et peut-être aussi pour faire enfin taire les voix de l’enfance ou celles du présent qui raillent votre timbre, vous accusent de chanter comme une casserole ou de n’avoir aucun talent...

 

Bouleverser ses habitudes :

 Se fixer à soi-même de nouveaux objectifs ; s’amuser et sortir de la peur du jugement ; être tout simplement, cesser d’être pour... ; sortir du rapport utilitariste, y-compris vis-à-vis de soi-même ; sortir de la compétition ; s’extravertir en toute innocence, sans s’exhiber : voilà le programme initial qui attend celui qui souhaite "reprendre la main" et se reconquérir, en redevenant seul maître à bord.

→Retrouver son estime de soi en passe nécessairement par la connaissance de ses possibilités, puisqu’il faut connaître ses capacités réelles pour se fixer des objectifs concrets, réalistes et progressifs. Le rôle du coach et la confiance qui va s’établir entre l’apprenti et le guide, est en cela une chose primordiale pour entamer toute initiation vocale. Être lucide, ce n’est pas décréter ni qu’on est un génie, ni qu’on est un nul — c’est être mesuré et confiant, c’est essayer, s’abandonner, croire et se laisser faire. Car c’est seulement en acceptant de lâcher la bride que l’on va pouvoir se confronter en vérité à soi-même et ainsi démarrer un authentique chemin vers soi.

 

Prendre conscience de son potentiel unique :

 Prendre conscience que l'on possède une voix pareille à aucune autre, proprement unique, aide à accepter qui l’on est vraiment : une personne unique, dotée d’une identité singulière qui, pour rayonner à part entière, doit trouver son mode d’expression plénier qui n'est JAMAIS dans la copie, mais toujours dans l'original, et dans une manifestation lucide, responsable, autonome et assumée de soi.

 

Cette reconnaissance de soi-même va en premier lieu reposer sur l’expérimentation subjective de deux faits objectifs :

  • Le premier : que bien utiliser sa voix est un mécanisme qui s’apprend

  • Le second : que l’utilisation que nous en faisons au quotidien et que nous pensons « instinctive » et « naturelle » n’est pas forcément optimale.

Une telle prise de conscience est d’autant plus fondamentale que, mal utilisée au quotidien, la voix peut s’abîmer (perte des aigus, enrouements, voire possibilités d’aphonie, de lésions des cordes vocales ou de formation de nodules...), mais en outre qu’une voix avec laquelle vous n’êtes pas à l’aise, limite considérablement votre champ d’action et de libre expression, et peut même finir par entamer votre capital de confiance, d’affirmation et de bien-être.

→Le processus de prise de conscience est en tant que tel un bouleversement de nos certitudes, dans la mesure même où le fonctionnement de notre voix est un symbole vivant de cette vérité étonnante : on n’est pas soi, on le devient. Et c’est en osant être tout à fait qui l’on est, en sortant à la fois des peurs et des envies mêlées de plaire, de faire plaisir, d’être « bien » (que ce soit en calquant son attitude sur « la norme », en copiant un autre que l’on juge meilleur que soi, en s’oubliant, en se cachant,...), que chacun pourra révéler le don naturel qu’il possède et trouver son propre mode d’expression.  

 

Du bon usage de la respiration pour retrouver confiance dans son corps :

 Concrètement, apprendre à gérer sa respiration et à utiliser sa voix au maximum de ses capacités, est déjà l’amorce d’une transformation, qui sera profonde, de nos automatismes vocaux et des réflexes corporels plus ou moins néfastes qui viennent trahir, au-delà de la méconnaissance, les tensions, peurs, gênes,... le stress accumulé ou le manque d’assurance.

 

Le travail de rééquilibrage corporel s’appuie sur :

  • un ferme ancrage dans le sol

  • la décontraction de la sangle abdominale et une respiration basse, plus profonde, large, solide et naturelle que la respiration haute-thoracique

  • la sensation d’avoir trouvé un nouveau point de gravité central (juste sous le nombril)

  • un dégagement des voies respiratoires et du thorax

  • une détente et un lâcher-prise du haut du corps.

→L’installation d’un cycle respiratoire long et paisible va progressivement permettre à l’apprenti-chanteur de réaligner tout son corps ; il va pouvoir à terme, en s’appuyant sur un bas de corps fort et structurant, trouver une nouvelle rectilignité (c.à.d. une droiture naturelle, souple et sans contrainte) et se libérer de manière durable des tensions physiques, souvent localisés au-dessus de la poitrine (menton – maxillaires – mâchoires / cou – cervicales / épaules – omoplates) et/ou des blocages, qui peuvent notamment se manifester par l’impression d’une boule persistante dans la gorge, d’un poids au niveau du sternum, ou même suivre tout le rachis pour se nicher dans les lombaires ou l’estomac.
 

Du bonheur de s’exprimer et de laisser couler ses émotion :

 Quelle joie d’oser exprimer ses sentiments, de faire sauter ses barrières émotionnelles, d’accepter des états que le jugement réprouverait – oser lâcher prise, cracher ses ressentis, être en colère, pleurer, s’enthousiasmer !... Quelle libération !...

  Véritable canal émotionnel, la voix est non seulement le vecteur des sentiments qui circulent en nous, mais elle est aussi une voie d’accès suprême à la sensibilité d’autrui. En chantant, on s’ouvre à l’autre : la voix est capable de pénétrer le cœur-même du siège affectif d’autrui et de s’adresser directement à son être sensible pour l’atteindre en plein cœur.

 

C’est au fond une réelle découverte de soi-même que rend possible l’exploration de sa voix naturelle :

Découvrir sa voix, « se découvrir », signifie à la fois :

    • « Se trouver », en laissant choir les mauvais gestes vocaux et corporels / fausses - bonnes idées / automatismes / apparats inutiles et « se dévoiler », en osant enfin s’exposer aux autres dans sa vérité nue, sans ni jouer un rôle, ni craindre leur regard.
    • S’affranchir de la peur du jugement (exprimé ou pas) et dépasser les limites et les interdits intériorisés que l’on finit parfois par confondre avec nos valeurs ou à considérer comme constitutives de notre identité, c’est gagner la bataille la plus importante – pas celle de la compétition contre tel ou tel autre, mais celle contre soi- même, et accepter de croire en soi.

De la puissance euphorisante des vibrations :

 Outre le plaisir de faire de la musique et de pouvoir partager cette passion avec d’autres ; outre l’adrénaline que procure le fait de se dépasser et de repousser ses propres limites ; outre le bonheur de se découvrir dans toute sa singularité ; outre le bien-être physique que procure la bonne utilisation de sa voix ; outre la joie de se défaire des contraintes, des conventions, des jugements,... et de laisser librement s’exprimer toute sa sensibilité – trouver SA vibration a ce pouvoir étrange de nous faire ressentir à quel point l'on est à sa place, vivant et lié au monde.

→De quelque ordre que soit cette sensation — vertige des profondeurs, peut-être ?... — l’intensité de la puissance vibratoire que produit un son totalement libéré lorsqu’il jaillit hors de soi a, pour celui qui l’émet, cette faculté de le faire se sentir intimement relié à tout ce qui l’entoure. Entendre résonner sa voix dans toute sa plénitude sonore et se sentir physiquement vibrer dans l’espace, « placent » celui qui chante dans le monde et le dotent d’un sentiment profond d’harmonie, d’équilibre, de justesse, de sens et même de communion avec son environnement. Le chanteur se sent à sa place, légitime, évident, bien dans sa peau, bien dans cet être-là et aussi plein de l’énergie vitale du monde, que ce monde semble plein de la sienne.

Une traversée du miroir pour qui possède un fond mystique, et à tout le moins pour les plus pragmatiques, un formidable booster de confiance en soi et de mieux- être !... 

 

 

*

 

 

 

Osez dévoiler ce qui fait de vous un être unique...

... et tant pis pour le moule et le qu'en dira-t-on !...

 

Osez construire votre bonheur...

... et tant pis s'il ne s'achète pas en Kit chez les vendeurs de meubles...

 

 

 

La vie est plus grande que les codes qui régentent nos vies....

Notre intériorité, plus précieuse que "notre intérieur"...

Le libre épanouissement de notre perfectibilité plus essentiel que la quête (vaine) d'un idéal de perfection modelé par des dogmes, normes, modes ou règlements...

Notre aptitude au bonheur plus vaste et plus profonde que les publicités qui nous vendent le "bonheur" en tranche, en pack de douze, en 5 heures de vol, en colis sans frais de port, en coupé 3 portes, en journée chez Mickey, en club avec piscine...

Notre liberté plus sauvage que la liberté de consommer...

Notre amour plus immense que les manifestations, les images, les apparats et le joli décor préfabriqué du bonheur quotidien... 

 

Libérez la voix qui sommeille en vous !

Réveillez sa couleur unique !

RÉVÉLEZ-VOUS !

  

 

*